Nouvelle formation des enseignants : notre intervention auprès du DASEN

La nouvelle formation des enseignants prévoit :

  • un mi temps en classe
  • un mi temps à l’Espé pour passer et valider le M2 avec un mémoire.

Si le SE-Unsa a reconnu la qualité du travail fait par les services pour affecter les FSTG (fonctionnaires stagiaires) le plus tôt possible, des difficultés perdurent :

  • affectation de deux stagiaires sur un même poste
  • trop nombreuses affectations en Éducation prioritaire

Nous nous interrogeons  sur la nature de la formation dispensée :

  • formation très théorique avec un nombre d’heures de cours disciplinaires qui dépasse, à Paris, le cadre retenu par le ministère provoquant une surcharge de travail pour les stagiaires.
  • une quasi absence des formateurs de terrain à l’Espé qui ne rend pas cette nouvelle formation professionnalisante.
  • une confusion du rôle des maitres-formateurs qui en trois visites doivent former et évaluer……

Pour le SE-UNSA Paris, il ne peut y avoir de formation de qualité sans un versant professionnel conséquent.

Le Dasen s’est engagé à trouver une meilleure articulation avec l’Espé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :