Rythmes scolaires: on continue d’agir

ImpressionDéclaration du SE-UNSA

Compte-rendu

du Comité de suivi des rythmes de la Mairie le 9 janvier 2014

Quoi que l’on pense du décret, c’est dans ce cadre que nous travaillons à présent.

Son application met en lumière de nombreuses problématiques que les professionnels se posent depuis longtemps :

–      la cohérence des règles de vie au sein de l’Ecole sur tous les temps (scolaire, péri et extra scolaires)

–      l’utilisation des locaux (ménage, respect du matériel)

–      la sécurité des enfants (affective, des entrées et sorties)

Nous apprécions le travail régulier de concertation mis en place, même si, pour nous, il aurait dû s’effectuer avant toute mise en œuvre du dispositif. De plus, toutes ces questions ne doivent pas automatiquement générer de la part de nos administrations une logique de production de documents en pagaille. Nous devons donc partir de l’existant et ne pas alourdir, dans la mesure du possible, le travail des uns et des autres.

Du côté des enseignants, d’après nos enquêtes, les revendications sont toujours les mêmes avec une nette demande de régularité des journées et un constat de dégradation du climat scolaire. L’envie de donner du temps en plus s’essoufflait avant les vacances.

Pour finir, sur une note positive, si l’objectif de la réforme est bien la réussite scolaire et que l’ARE doit abonder dans ce sens, c’est bien à l’Ecole de fixer le cap des orientations et de la mise en œuvre. Nous apprécions donc le discours plus affirmé du Rectorat et sommes attentifs aux présentations des enquêtes menées ainsi que les décisions qui suivront, pour lesquelles la profession devra être consultée.

 

Compte-rendu de la réunion

Anne Hidalgo a reconnu qu’il y avait encore des améliorations à trouver et que la réussite éducative passe avant tout par le temps scolaire, grâce aux efforts des enseignants.

Le Recteur a dit qu’il était trop tôt pour tirer des bilans scientifiques du dispositif et qu’un travail était engagé pour élaborer un document de référence sur le bon usage des locaux et les règles de vie.

Le Secrétaire adjoint de la mairie a précisé que l’ARE bénéficiant d’un taux de fréquentation homogène sur tout le territoire de 80%. Demandez-nous le document complet sur 75@se-unsa.org

Le travail de l’organisme indépendant, ICC, a livré une première analyse de leurs observations menées sur 6 écoles maternelles et 12 élémentaires, ainsi que l’audition de plusieurs acteurs (syndicaux, professionnels, parents, enfants…):

–      Démarrage difficile et nécessaires ajustements

–      Besoin de formaliser la coopération de deux systèmes (scolaire et périscolaire)

–      Dépend de la bonne volonté des acteurs

–      La présence physique du REV ou du DPA est à augmenter

–      Besoin de suivi, de formation et de stabilisation des professionnels de la Ville

–      Inégalité de la qualité des contenus des ateliers (voire inadaptation en maternelle)

Tout cela ne leur a pourtant pas permis  d’établir des critères objectifs quant à l’impact du dispositif sur les enfants et leurs parents en Maternelle (commande de la Mairie pour janvier)… Il soulève toutefois des points de vigilance sur

–      la nécessaire différenciation à mener

–      l’arrêt de la sur-sollicitation des enfants

 

Les mots clés retenus par la Mairie et le Rectorat à l’issu de la réunion : local, parcours, cohérence (chacun doit expliciter son cœur de métier), formation

 

Prochain comité de la Mairie au mois d’avril

 

Publicités

Une Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :