DECLARATION LIMINAIRE SE-UNSA 75 CAPD du 29-03-13 : OUI aux 80%

Monsieur  le directeur,

Notre propos liminaire sera bref, il n’en sera pas moins déterminé.

En premier lieu, il convient de vous rappeler Monsieur le directeur que l’Education nationale n’est pas  un Etat dans l’Etat et encore moins  un Etat hors l’Etat, a fortiori le rectorat de Paris. A ce titre, les droits des personnels ne fluctuent pas selon vos humeurs, et les économies que vous envisagez. En conséquence, votre copie sur les temps partiels est à revoir et en particulier l’absence de la proposition de la quotité à 80% rémunérée 85,7%.

Vu les circonstances et au regard  des conditions de travail des enseignants qui se trouvent impactées directement par la réforme des rythmes scolaires, il est inconcevable d’ajouter une régression des droits à la situation actuelle.  Il vous appartient  dès à présent, de corriger cette erreur politique que vous êtes en train de commettre. D’ailleurs,  le SE-UNSA s’interroge sur votre positionnement alors même que la circulaire parue au BO du 14 mars dernier  envisageait précisément la possibilité du 80%.

Sur ce point particulièrement,  nous ne transigerons pas, surtout lorsque l’on connaît la situation catastrophique du département en matière de remplacement, et l’appui substantiel que peuvent constituer les jours rattrapés dans le cadre de la mise en œuvre du 80%. A l’inconscience politique s’ajoute semble-t-il,  un manque évident de discernement et pour  le SE-UNSA, nous vous le disons ici très solennellement, il s’agit d’un casus belli.

En second lieu, la situation sinistrée  de l’ASH vous oblige à considérer les départs en ASH avec force de volontarisme d’autant plus qu’il convient d’entreprendre un rattrapage suite à des années de maltraitance à l’égard des départs en formation et de la prise en charge des élèves  en grande difficulté scolaire. Nous exigeons, en la matière, un signe fort de votre part, à un moment où la formation est réaffirmée comme une priorité, dans un contexte où la prévention du décrochage scolaire nécessite toute l’expertise et l’action précoce et massive des personnels du RASED, il convient de passer à l’action ; les décisions que vous arrêterez à l’issue cette commission peuvent donner corps à cette ambition.  C’est l’avenir des élèves les plus fragiles qui est en cause.

Publicités

Une Réponse

  1. […] DECLARATION LIMINAIRE SE-UNSA 75 CAPD du 29-03-13 : OUI aux 80% […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :